×

Tendances : quand la beauté s’intéresse aux zones "oubliées" du corps

Publié le
today 2 déc. 2019
Temps de lecture
access_time 3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Après avoir longtemps imposé ses canons de beauté stéréotypés l’industrie cosmétique poursuit sur le chemin de "l'inclusion" se pliant à l'envie des consommateurs de se voir proposer une beauté pour toutes et tous. Après le maquillage unisexe ou les fonds de teints pour toutes les carnations, le secteur de la beauté devrait donc dans les années à venir explorer davantage les territoires où les diversités sont portées haut . « Même si le skincare va continuer de faire les beaux jours du marché, les marques doivent continuer à travailler sur l'inclusion et proposer des produits pour l'ensemble du corps et ses zones d'ordinaires oubliées», indique Melissa Hago, la vice-présidente beauté du bureau de tendances américain Fashion Snoops qui dévoilait mardi 26 novembre à Paris ses prédictions pour le printemps-été 2021.


Visuel de la marque américaine Love Anybody qui propose des produits de soins pour "tous les corps" - Instagram @loveanybodybrand


C'est ce que l'agence nomme les "Untouched Areas". En s'occupant des aisselles et notamment des problèmes de décoloration qu'elles subissent, Joban Beauty s'inscrit dans cette tendance.  Lancée en juillet dernier aux Etats-Unis la marque propose un produit hybride à la fois déodorant à la formule clean mais également fond de teint waterproof et anti-transfert, décliné en trois teintes. Derrière cette idée, les soeurs Sati Bains et Sharan Bains, qui officiaient précédemment dans les assurances. D'origine indienne les deux jeunes femmes ont été confrontées à la décoloration des aisselles, un problème que rencontrent davantage les femmes noires ou métissées.


Le masque pour les parties intimes signé Muff Masque - Instagram @muffmasque


Il y a une autre zone à laquelle les marques semblent s'intéresser de plus en plus, et pas uniquement celles officiant dans le domaine du paramédical, c'est la zone intime. Une libération portée notamment par une campagne de publicité comme "Vive la vulve" orchestrée par le fabricant de serviettes hygiéniques Nana. Dans cette dynamique la jeune griffe américaine Muff Masque propose un masque en tissu, à la façon de ceux qui ont fait le succès des marques de beauté coréennes, qui nourrit les  "lèvres qui se situent plus bas que les hanches", indique la marque américaine. Créé par Hannah Rose et Shawna Watterson ce masque est infusé d'ingrédients nettoyants à base de plantes comme de l'aloès qui équilibre, du noisetier qui rajeunit, de la camomille qui apaise et de l'huile de noix de coco qui hydrate.


L'Instagrammeuse Hotel Shrimp utilise les patchs anti-acné de la marque Hydro-Star Starface - Instagram @hotelshrimp


Les professionnels du secteur doivent donc faire avec. Les corps se libèrent et s'expriment dans leur différence et leur diversité. En avril dernier Loey Lane, l'influenceuse américaine "body positive" qui dévoile ses formes, a lancé Love AnyBody. Cette courte gamme de soins répond à des problématiques comme les vergetures ou les irritations causées par les frottements du corps, un problème qui concerne notamment les personnes en surpoids.  Et certains complexes n'en sont plus. Ainsi avec le mouvement "Acne Positivity" né sur les réseaux sociaux, les  jeunes et moins jeunes dévoilent sans fard leur problème de peau. La marque StarFace propose ainsi des patchs traitants arborant des designs ludiques avec un mot d’ordre "turns pimples into party time", comprendre faire des boutons un moment de fête.
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 FashionNetwork.com