×

Wink : Le Styliste change de nom et développe un outil de recherche visuelle

Publié le
today 25 nov. 2019
Temps de lecture
access_time 2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Après deux ans d'activité et quelque 8 millions de messages échangés, l'outil de recherche de pièces d'habillement via Facebook Messenger change de nom et d'image. Exit Le Styliste, place à Wink. Celui qui a déjà conquis pas moins de 100 000 utilisateurs entend ainsi davantage séduire les millennials, et surtout préparer son ouverture aux marchés anglo-saxons. Mais Wink vit surtout un virage stratégique pour s'adapter à la pratique des recherches visuelles.


Wink


Wink propose aux utilisateurs de Facebook d'échanger via messagerie à l'occasion d'une recherche de produits mode. Une approche au départ orientée vers le conversationnel, le dispositif apportant des suggestions de produits, marques et looks en fonction des profils des utilisateurs. Le tout en piochant parmi les quelque 2 millions de produits référencés via les marques et distributeurs partenaires. Messenger pouvant servir à communiquer des images, l'équipe de Wink a été témoin d'un changement de comportement.

"Sur les huit derniers mois, nous avons vu arriver des dizaines de milliers d'images envoyées à notre robot", explique à FashionNetwork.com Annaëlle Assaraf, qui avait cofondé Le Styliste en 2017 avec Samuel Sadoun. "L'image s'est mise à occuper une place dominante dans les échanges, ce qui nous a amené à développer cette technologie de 'reco visuelle', mise en ligne début novembre. Une image parle plus à l'utilisateur que les mots. Désormais, quand on nous envoie un look d'influenceur, on est en mesure de faire des propositions."

L'audience de Wink est à 70 % composée de consommateurs de 18-24 ans. Une clientèle davantage orientée vers le moyen de gamme, avec un panier moyen de 80 euros. Arrivent ensuite les 25-35 ans, qui montrent pour leur part une appétence forte pour les jeunes créateurs, dont Wink a progressivement renforcé la présence dans sa base.


Wink a lancé en novembre son propre outil de recherche visuelle d'habillement - Wink


L'abandon du nom "Le Styliste" permet aussi à Wink de préparer une internationalisation voulue de son activité, avec le désir d'aller dans un premier temps se frotter au marché britannique, avant de se tourner vers les consommateurs espagnols et portugais durant le premier semestre 2020. Au préalable, la structure parisienne de neuf personnes finalise actuellement une nouvelle levée de fonds, après une opération similaire ayant permis l'an passé de réunir 700 000 euros.
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 FashionNetwork.com